Une région métropolitaine : La côte belgeÀ propos
Christine Pollien : L'architecture de l'eau sur la Côte Belge
  • Diaporama
  • Mosaïque
  • Texte
Fermer

L’eau, élément intrinsèque de l’identité des polders, est une ressource rare menacée par le réchauffement climatique et les activités humaines. L’eau potable en particulier, est un enjeu de santé publique et environnemental qui fait l’objet d’un grand nombre de services gérés par les communes. Ces services, souvent invisibles et très mal connus, sont dispersés le long du littoral belge à l’exception de la commune de Middelkerke, qui offre ainsi l’opportunité d’installer un nouvel équipement de qualité pour une gestion responsable de l’eau.Le projet a pour volonté de réunir en un même endroit, l’ensemble des équipements nécessaires au fonctionnement du cycle domestique de l’eau, et de les faire connaître du grand public.

Fermer

 

 

Une région métropolitaine : La côte belge

Ce territoire qui s’étale sur une soixantaine de kilomètres de long était déjà une destination estivale au 19ème siècle. Aux grands hôtels, villas, gares, casinos, colonnades, et autres architectures iconiques de ce passé, sont venus s’ajouter depuis les années 50, une armada d’immeubles balnéaires de grande hauteur, offrant vue sur mer au plus grand nombre, dans un grand continuum urbain et paysager. Aujourd’hui la dizaine de communes composant cette côte sont reliées par le tramway le plus long du monde. Accueillant jusqu’à de 6 millions de visiteurs chaque été, en plus des résidents qui sont venus y chercher un mode de vie littoral, cette région métropolitaine fait face à de nombreux enjeux, démographiques et environnementaux (demande croissante d’appartements de bord de mer, changement des modes de vie, élévation du niveau de la mer, etc).